Vous êtes ici : Accueil → Bibliothèques → Bibliothèques de l'INSPETorcy

  • Bibliothèque,
  • Documentation,

Exposition : Des leçons de choses à la démarche d'investigation : une histoire de l'enseignement des sciences

Publié le 11 juin 2019

Du 11 juin au 8 novembre, venez découvrir à la bibliothèque de Bonneuil-sur-Marne l'exposition du Fonds Patrimonial issu des anciennes Écoles Normales de Melun et du Bourget.

Date(s)

du 11 juin 2019 au 8 novembre 2019

Lieu(x)
Bibliothèque de Bonneuil-sur-Marne
Tél. : 01 49 56 38 17

Visites libres / Visites commentées et ateliers de recherche sur demande auprès de bib-bonneuil@u-pec.fr

Leçons de choses, classes promenades, activités d’éveil, tâtonnement expérimental…

L’enseignement des sciences en dit long sur les méthodes pédagogiques et sur la connaissance scientifique elle-même. Quels sont les présupposés des classes de sciences au fil de l’histoire sur l’apprentissage de l’enfant, les liens entre sens et intelligence, et finalement la façon de connaître le monde ? Comment s’est joué le déplacement des choses aux démarches, de l’observation à l’investigation ? La nouvelle exposition du Fonds Patrimonial nous aide à y réfléchir !

Découvrez comment des récits de vulgarisation comme Les serviteurs de l’estomac de Jean Macé ont irrigué les premières bibliothèques scolaires à partir de 1860. Plongez-vous dans les leçons de choses de Marie Pape-Carpantier, qui donneront à l’observation une place centrale jusque dans les années 1960. Reliez cet apprentissage intuitif, par les sens, avec les conceptions inductives et positivistes de Claude Bernard et d’Auguste Comte. Enseigner par les choses est toujours pratique, lié aux usages : vous verrez ainsi que les sciences appliquées ne sont pas les mêmes pour les garçons et pour les filles, pour les ruraux et les urbains.


Suffit-il d’observer pour connaître, de voir et de toucher pour comprendre ?

Découvrez les manuels de la pédagogie de l’éveil qui, à partir de 1969 passent de l’enseignement par l’aspect à l’expérimentation. Retracez leurs fondements chez Henri Wallon et Jean Piaget qui ont remis en cause l’idée que l’enfant procédait du concret vers l’abstrait et les filiations avec Célestin Freinet qui a montré toute l’importance de la confrontation collective au complexe.


Suffit-il d’expérimenter pour être actif ?

Inspirez-vous de la pédagogie de l'investigation défendue par la Main à la pâte à partir de 1996. Retrouvez le rôle de l’enquête à partir de situations-problèmes, la place des obstacles, des représentations initiales, des « ratages » et de l’interaction entre pairs. Feuilletez les cahiers d’expériences qui apprennent à penser tout en agissant. Relisez Gaston Bachelard qui a montré que l’esprit scientifique ne se forme pas à partir d’observations répétées, souvent sources d’erreurs, mais construit conceptuellement ses objets. De quoi réfléchir à un enseignement des sciences qui éduque aussi contre le dogmatisme !

Une exposition à visiter jusqu’au 8 novembre 2019,  pour mettre en perspective les manuels actuels, réfléchir sur vos pratiques de classe et peut-être nourrir votre mémoire de recherche !


Nos bibliographies

> Histoire de l'enseignement des sciences
> Sciences - Littérature jeunesse



Sitographie

> Sciences pour tous : exposition BnF
> Exposition de l'Académie des Sciences
> La main à la pâte
> Les Savanturiers, École de la recherche
> Les petits débrouillards