Vous êtes ici : Accueil → Bibliothèques → SCDVie culturelle

Fonds Meyerson à Paris 12

Présentation, par Pierre Carbone


L'Université Paris 12 - Val de Marne a reçu en 1993 de Mlle Claire Bresson donation de la bibliothèque personnelle d'Ignace Meyerson. Une salle a été aménagée en 1994-1995 à la Bibliothèque du Centre multidisciplinaire de Créteil pour recevoir ce fonds et accueillir les chercheurs.  A la demande de Mlle Bresson, le fonds a été accueilli à Paris 12 à l'automne 2002, et il est maintenant accessible aux chercheurs qui en font la demande.
 
Ignace Meyerson (1888-1983), connu comme le fondateur de la psychologie historique comparative et comme le directeur et animateur durant 62 ans du Journal de psychologienormale et pathologique, a fait pénétrer le champ de la psychologie, dans toutes les sciences humaines: histoire, histoire des religions, histoire des institutions, sociologie, linguistique, arts...

A travers le Journal de psychologie et les très nombreux colloques qu'il a organisés, il a été en étroit contact avec une myriade d'intellectuels, de chercheurs, d'universitaires des années 1930 à 1980. Pour Meyerson, l'homme se définit par ce qu'il crée, ses actes ; il convient donc d'analyser les oeuvres humaines, des outils aux religions et aux oeuvres d'art, pour connaître la personne humaine.

D'origine polonaise, Ignace Meyerson fit à Paris des études de médecine, biologie et philosophie puis s'orienta vers la psychologie, la définition de la personne humaine. C'est après la publication de la thèse Les fonctions psychologiques et les oeuvres, qu'il occupa de 1951 à sa mort une chaire à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes puis à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Le fonds Ignace Meyerson comprend plus de 13 000 documents, soit 274  mètres linéaires. Certaines collections de périodiques ont été données auparavant à la Bibliothèque de la Sorbonne en 1977. Il a été catalogué en 1994-1995, et les notices ont été versées début 2003 dans le catalogue général de l'université Paris 12, accessible sur Internet.

Il a été  constitué par Ignace Meyerson tout au long de sa vie, depuis sa jeunesse, et au fur et à mesure de ses enrichissements (depuis ceux qu'il a emporté de Pologne à son arrivée à Paris en 1906 jusqu'à sa mort en 1983). Il est classé dans l'ordre où il se présentait dans l'appartement où résidait Ignace Meyerson à la fin de sa vie, à Boulogne.

 Ce qui est précieux, c'est que ce fonds est surtout une bibliothèque encyclopédique de la 1ère moitié du vingtième siècle, et qu'elle aide à comprendre comment s'est constituée la psychologie historique. Elle réunit dans les différentes disciplines (philosophie, psychologie, sociologie, ethnologie, anthropologie, histoire, autres domaines scientifiques de façon plus large) les textes des auteurs qui ont fondé la science moderne, et qui ont plus particulièrement permis l'essor des sciences humaines.  L'art et  la littérature occupent également une place de choix au sein de ce fonds.

 C'est une bibliothèque de travail, qui garde la trace d'Ignace Meyerson au fil de sa vie depuis ses années de formation. 75 % des titres cités dans la bibliographie et l'index de sa thèse figurent dans la bibliothèque. On y trouve aussi des aspects plus personnels (livres de jeunesse, ex libris de sa famille, catalogues remis par les artistes, monographies consacrées à des artistes dédicacées par les artistes eux-mêmes - dans certains cas par un dessin original, des textes politiques).

 Ce fonds est conservé en l'état où Ignace Meyerson l'a laissé, et l'on a par exemple gardé tels quels à l'intérieur des documents les signets comprenant des annotations de sa main. Sa consultation peut aider à retracer sa méthode de travail, et à suivre sa réflexion à l'œuvre. 

 C'est donc un ensemble de documents dont beaucoup sont rares, voire inédits, souvent introuvables dans les bibliothèques françaises, en tout cas rarement regroupés dans un même lieu.

 L'apport de ce fonds aux collections de la bibliothèque universitaire est précieux, du fait de son caractère pluridisciplinaire en accord avec le thème principal de l'université Paris 12 (l'homme et son environnement dans tous ses aspects), et du lien avec le passé récent ou plus ancien qui donne plus d'ampleurs à nos fonds.

A travers le colloque La bibliothèque et l'œuvre d'Ignace Meyerson organisé le 26 janvier 2006 à l'Université Paris 12 Val de Marne par Dominique Ducard (Ceditec) et le Service commun de la documentation, l'objectif du SCD est d'encourager la valorisation de cette bibliothèque, et d'en faire un instrument pleinement à disposition des chercheurs en sciences humaines.