Vous êtes ici : Accueil → SAVAN → Jeunes chercheurs

ZOOM SUR... la thèse d'Ariane Revel

Publié le 29 mai 2019

Soutenue il y a un peu plus d’un an, la thèse d'Ariane Revel, en partenariat avec le laboratoire Lettres, Idées, Savoirs (LIS), s'interroge sur l'influence que la philosophie peut avoir sur l'action politique au XVIIIe siècle

Lecture de la tragédie “L'Orphelin” de la Chine
Lecture de la tragédie “L'Orphelin” de la Chine" de Voltaire dans le salon de madame Geoffrin.

Pour accéder au texte intégral

http://www.theses.fr/2017PESC0083/document
http://www.theses.fr/2017PESC0083/abes
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01938215

Présentation

S’il est aujourd'hui admis que les textes philosophiques de l’époque des Lumières ont contribué au progrès de la connaissance et ont alimenté le débat intellectuel, certains leur attribuent encore la responsabilité de la Révolution française : « C’est la faute à Voltaire. C’est la faute à Rousseau ».
Ariane Revel s'intéresse au langage que le philosophe élabore pour écrire sur la politique. Qu’il soit lu ou dit, le discours philosophique s’affirme alors comme genre à part entière, sa forme et son style comptant autant que l'emploi de termes spécifiques. Afin d’obtenir un retentissement auprès de celui qui écoute, le langage du philosophe doit donner de la force aux idées. Par exemple, Voltaire, parce que son langage était particulièrement affuté, est parvenu à faire face aux expressions équivoques du despotisme destinées à tromper le peuple.
Ariane Revel a décidé de concentrer ses recherches sur les écrits de Rousseau, le titre de la thèse étant extrait du Contrat social : « Si j’étais prince ou législateur, je ne perdrais pas mon temps à dire ce qu’il faut faire ; je le ferais ou je me tairais », et de Diderot sur la Corse, la Pologne et la Russie.
Sa thèse nous invite à pousser notre réflexion sur le langage du philosophe qui, somme toute en retrait par rapport à l’action politique, a alors contribué à briser beaucoup de masques.

Les références :

« Si j'étais prince ou législateur, je ne perdrais pas mon temps à dire ce qu'il faut faire...» Écriture philosophique et transformation politique en France, 1750-1780 / Ariane Revel ; sous la direction de Frédéric Gros. - 2017. - Ecole(s) Doctorale(s) : Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil ; 2015-....). - Partenaire(s) de recherche : Lettres, Idées, Savoirs (Créteil) (Laboratoire). - Thèse de doctorat : Philosophie : Paris Est : 2017.

Numéro national de thèse : 2017PESC0083 (FRANCE). - Identifiant pérenne de la notice dans un autre système : http://www.theses.fr/2017PESC0083