Vous êtes ici : Accueil → SAVAN → Science Ouverte

Auto-archiver dans HAL

L’auto-archivage via HAL concerne des pré-publications (pre-print) ou des documents publiés (post-print).
L’outil HAL est un moyen de résister à la captation des publications scientifiques par quelques éditeurs et extraire celles-ci des pressions marchandes.
C’est aussi garantir un accès pérenne, immédiat et libre à ces publications pour tous.
C’est enfin répondre aux injonctions des financeurs publics nationaux et européens (Programme H2020, Plan S…) qui prônent un accès ouvert au savoir.

Pourquoi auto-archiver dans HAL ? Trois points pour convaincre :
1.    Elargir la visibilité et augmenter l'impact scientifique des travaux scientifiques
Pour un chercheur ? C’est être identifié comme spécialiste d’un domaine par ses pairs (mettre ses articles en accès ouvert augmente de façon significative le taux de citations, ils sont jusqu’à 5 fois plus cités que les autres)

2.    Les informations saisies dans Hal :
  • facilitent la production de nombreux rapports (Hcéres, Bilan d’activités)
  • alimentent d’autres archives ouvertes telles qu’ArXiv, PubMed Central, RePEC, évitant ainsi les saisies multiples
  • sont moissonnées par des moteurs de recherche tels que Google Scholar, Isidore…
Pour un chercheur ? C’est un gain de temps dans ses activités quotidiennes (et la procédure de dépôt est simple)

3.    Protéger juridiquement ses travaux car tout document publié dans une archive ouverte est protégé par le droit d’auteur et grâce la datation certifiée (= date du dépôt) : HAL permet d’établir l’antériorité scientifique
Pour un chercheur ? c’est prouver la paternité du document, d’une découverte.

Ne sont pas acceptés dans HAL : les mémoires d’étudiants, rapports de stage, une bibliographie seule,  un article paru dans la presse quotidienne ou magazine