Vous êtes ici : Accueil → Vos bibliothèques → Bib. de Droit

  • Recherche,

L’innocence judiciaire : dans un procès on n'est pas innocent, on le devient

Publié le 1 septembre 2012 Mis à jour le 27 septembre 2013
L’innocence judiciaire
L’innocence judiciaire
Date(s)

le 1 septembre 2012

Un ouvrage de Dominique Inchauspé, enseignant à la Faculté de droit de l'UPEC.

Présentation de l'éditeur
Ce livre se veut une leçon d’anatomie pénale. Il présente, thème par thème, tous les rouages de la justice : présomption d’innocence, intime conviction, juge d’instruction, prison, avocats, etc. Des perspectives historiques sont données et, avec elles, des analyses comparatistes entre le droit français et le « pénal » des Anglo-Saxons. En effet, si le pénal est omniprésent dans les médias, si les audiences sont publiques, ses rouages sont difficiles à comprendre.

Comment admettre que l’on enferme avant le procès des présumés innocents ? Pourquoi les accusés nient-ils toujours, parfois même devant l’évidence ? Comment les avocats font-ils pour les défendre malgré tout ?

Se côtoient ici règles de droit fondamental et descriptions d’affaires traitées par l’auteur (dont certaines ont défrayé la chronique). Le sujet profond est un va-et-vient entre idées reçues et vérités assumées. Puisse-t-on n’en retenir que ceci : dans un procès, on n’est pas innocent,
on le devient.

Le dernier chapitre du livre analyse l’affaire Strauss-Kahn à New York.

A propos de l'auteur
Dominique Inchauspé est enseignant à la Faculté de droit de l'UPEC et ancien Secrétaire de la Conférence, avocat au barreau de Paris depuis 1984. Il a traité toutes sortes de dossiers pénaux en France et à l’étranger. Il a publié en 2010 aux Puf, "L’erreur judiciaire" (collection « Questions judiciaires »).

Références de l'ouvrage
Editions PUF, septembre 2012 
ISBN : 978-2-13-060699-4