Les voies de l'Open Access

Publié le 27 février 2019 Mis à jour le 2 avril 2019
Le mouvement de l’Open Access prône une diffusion des publications sans entrave (qu’elles soient de nature financière ou technique) au risque pour certains de déstabiliser brutalement les modèles économiques des éditeurs ; plusieurs modèles Open Access se sont développés.
Aujourd’hui on distingue trois grandes voies :

1-    La voie verte (Green road ou Green Open Access)

Elle correspond à la mise à disposition immédiate des productions scientifiques en texte intégral (prépublications…)  par et pour les chercheurs (on parle aussi d’auto-archivage).
La diffusion et la consultation se font via des réservoirs d'archives ouvertes institutionnelles ou thématiques (par exemple ArxiV, Hal).

2-    La voie dorée (Gold road ou Gold Open Access)

Elle correspond à la publication en Open Access par les éditeurs. Cette voie dorée se définit selon trois modèles économiques :
  •     La voie dorée modèle auteur-payeur avec APC  (Articles Processing Charges ou frais de publication) : publication dans une revue Open Access 100% Gold dans laquelle l’auteur-payeur donne une contribution à l’éditeur pour rendre accessibles les articles (librement et gratuitement) dès leur parution. Cette contribution financière correspond à la perte du financement provoqué par la fin des abonnements, et à la participation aux frais du travail éditorial (par exemple Biomed central ou PlosOne).
           Autre option possible : La publication dans une revue Open access en revues hybrides où seule une partie des articles ont été « libérés » pour une lecture gratuite, mais la revue complète ne reste accessible que contre abonnement ou au pay per view pour les articles non « libérés ».

  • La voie dorée modèle lecteur-payeur (Platinium) combine deux modes d’accès aux textes dans le but d’assurer la viabilité économique de la revue : un accès libre et gratuit pour un service « basique » et un accès payant pour une offre plus évoluée (incluant des services complémentaires) (exemple : l’éditeur Open Edition avec son abonnement Freemium).
  • La voie dorée modèle sponsor-payeur : le financement de la revue est pris en charge par une société savante, un organisme de recherche, une fondation... Il est opposé aux modèles auteur-payeur et lecteur-payeur.

3-    La voie de diamant (Diamond Open Access)

La publication et la diffusion sont totalement gratuites pour le lecteur et pour l’auteur. Les revues sont ainsi directement gérées par des communautés (modèle Wikipédia). L’utilisation des licences Creative Commons sans utilisation commerciale possible est généralisée.
Les revues Diamond tendent ainsi à rétablir le modèle de publication des sociétés scientifiques qui a prévalu jusqu'au milieu du XXe siècle. Le concept d'épirevue (revues électroniques en Open Access uniquement alimentées par des archives ouvertes) découle de ce modèle économique.