Vous êtes ici : Accueil → SAVAN → Science Ouverte

Science Ouverte

Publié le 17 décembre 2018 Mis à jour le 21 mai 2019
La science ouverte vise à ouvrir la production et la dissémination des produits de la recherche à tout public : l’accès libre à la littérature et la production scientifique sont des enjeux de société.
L’accès  et le partage de la recherche devient primordial : chacun peut ainsi librement (et gratuitement) la consulter, l’utiliser, et peut-être y participer (grâce notamment aux sciences participatives).
Schéma science ouverte

Le plan national pour la Science Ouvert (PNSO)

Ce plan fait suite au Plan S de la Commission Européenne de la Recherche (janvier 2018) qui prévoit l’obligation, à compter du 1er janvier 2020, de déposer en accès ouvert toutes les publications et les données (dans certains cas) issues de recherches financées dans le cadre de Horizon 2020.

Lors de la rencontre annuelle de la ligue européenne des bibliothèques de recherche (LIBER, https://libereurope.eu/), Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, la Recherche et Innovation, souligne dans son discours du 4 juillet 2018,  que « la recherche scientifique est un bien commun que nous devons partager avec tous ».

Le Plan national pour la science ouverte marque une étape importante dans le mouvement national vers l’accès ouvert de la production académique française. Il est doté d’un budget de 5,4 millions d’euros la première année et de 3,4 millions pour les années suivantes. Il s’organise selon trois axes majeurs :
  1. généraliser l’accès ouvert aux publications
  2. structurer et ouvrir les données de la recherche
  3. s’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale
Afin d'atteindre l’objectif ambitieux du 100% Accès ouvert, ce plan souligne l’importance de la transformation des pratiques scientifiques ; ainsi intégrer les principes de la science ouverte dans le quotidien du travail de chercheur (qu’il soit porteur de projet ou non) devient déterminant,  notamment pour l’octroi de financement.

Au sein des structures de recherche, la construction d'une culture de la science ouverte et la gestion environnement numérique se révèlent être des enjeux centraux.
L’appropriation de ces nouvelles compétences peut être facilitée en partie, grâce à l’appui des experts de l’Information Scientifique et Technique (bibliothécaires et documentalistes).

L’enjeu pour la recherche française présente donc une double dimension :
  • nationale, car  il s’agit de formaliser et structurer une politique de la science ouverte au sein de chaque université et/ou organisme de recherche,
  • mondiale, car il s’agit de prendre part et surtout de peser dans la structuration du paysage européen et international de la science ouverte dès 2020.