Prix des thèses UPE (Ecole doctorale 402 - Sciences de la Vie et de la Santé (SVS))

Publié le 23 janvier 2019 Mis à jour le 16 mars 2020

2018

Lauréat : Marielle BREAU (IMRB) Sénescence cellulaire et physiopathologie des maladies  pulmonaires chroniques : application à la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

2017

Lauréat : Claire LEIBLERAction du CTLA4-Ig sur la réponse humorale en transplantation
 

2016

Lauréats : Ludwig LOISON-ROBERT, Cellule souche gingivale : origine et multipotence

et Sina NASERIAN, La voie TNF/TNFR2 : une nouvelle immunothérapie ciblant les points de contrôle dans l’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
 

2015

Lauréats : Timothé DENAËS,  Rôle de l’autophagie macrophagique dans la maladie alcoolique du foie et la fibrose hépatique

et José OLIVEIRA, Diversité génétique des molécules de réponse immunitaire innée dans les troubles bipolaires
 

2014

Lauréat : Yuli WATANABEVariabilité phénotypique liée aux mutations de SOX10 et interactions génétiques gouvernant le développement du système nerveux entérique
 

2013

Lauréat : Gregory FRANCK, Altérations du développement endothélial dans les anévrysmes de l'aorte abdominale : physiopathologie et cibles thérapeutiques
 

2012

Lauréat : Amal HoussaïniLa voie de la signalisation Akt/mTOR : cible thérapeutique dans l’hypertension artérielle pulmonaire expérimentale
 

2011

Lauréat : Mourad CHENOUNE, Étude de l'hypothermie instaurée par ventilation liquide totale dans les dysfonctions cardiaque et neurologique post-ischémiques chez le lapin
 

2010

Lauréat : Mathieu DESMARD, Effets antibactériens sur Pseudomonas aeruginosa des donneurs de monoxyde de carbone
 

2009

Lauréat : Rana ABOU-KHALIL, Interactions entre les cellules satellites et les cellules vasculaires au sein du muscle strié squelettique : implications dans la myogénèse et la quiescence