Education au développement durable

Publié le 25 novembre 2013 Mis à jour le 3 décembre 2013

Au cours du XXe siècle, les progrès techniques ont permis une amélioration du niveau de vie au mépris de toute préoccupation environnementale. Depuis, l’accroissement démographique et la surconsommation menace progressivement l’équilibre de notre planète.

1987 : la commission des nations unies sur l’environnement et le développement publie le rapport Brundtland intitulé « notre avenir à tous », texte fondateur du développement durable qui tire un constat alarmant : réchauffement et dérèglement climatique causés par l’effet de serre, pollution de l’air, de l’eau, des sols, diminution de la biodiversité, accroissement des inégalités.
1992 : suite au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, 173 États adoptent une stratégie d’action mondiale de Développement Durable pour le 21ème siècle. Ces plans d'actions qui peuvent être adaptés localement sont appelés Agenda 21.
Le Développement Durable fait également son apparition dans les textes fondamentaux de l'Union Européenne au travers du traité de Maastricht.
2007 : mise en place du Grenelle Environnement, ensemble de réunions politiques ayant pour objectif de mettre en place des décisions politiques en faveur de la protection de l'environnement.

Qu'est-ce que le développement durable ?
«Le développement durable est le développement qui satisfait les besoins de la génération actuelle sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins» [Rapport Brundtland, 1987]
Les 3 piliers du développement durable
Les 3 piliers du développement durable :
justice sociale, efficacité économique, respect de l’envirronement

L’Education nationale et le développement durable
L’éducation de tous les individus au développement durable est plus que jamais nécessaire et encouragée par les politiques publiques et par l’éducation nationale en particulier.
D’après le Bulletin officiel de l’Education nationale, la compréhension des relations entre les questions environnementales, économiques et socioculturelles, doit aider les élèves à mieux percevoir :
• l'interdépendance des sociétés humaines
• la nécessité de faire des choix informés et responsables et d'adopter des comportements qui tiennent compte de ces équilibres
• l'importance d'une solidarité à l'échelle mondiale.

Sa mise en œuvre est progressive et elle est ancrée dans toutes les disciplines et au cours de toute la scolarité.
1977 : une circulaire donne naissance à l'éducation à l'environnement en France
2004 : elle devient l'éducation à l'environnement et au développement durable
2007: lancement de la deuxième phase de généralisation de "l'éducation au développement durable"
2011 : lancement de la troisième phase de généralisation
2013 : la loi de refondation de l'École fait entrer cette éducation transversale dans le code de l'éducation

Cette éducation transversale implique de nombreux partenariats avec les autres services de l’État, les collectivités territoriales, les associations, les centres de recherche et les entreprises.
Plusieurs centaines d'actions de sensibilisation existent dans différents domaines : commerce équitable, biodiversité, alimentation, santé, nouvelles énergie, tri des déchets…
Ainsi, chacun à notre niveau, nous pouvons travailler à construire un mode de vie écologique respectueux de l’environnement : en apprenant à économiser et à partager de manière équitable les ressources, en utilisant les technologies qui polluent moins, qui gaspillent moins d’eau et moins d’énergie, et surtout en changeant nos habitudes de consommation et nos comportements...

> Quelques ouvrages, pour approfondir la question